Les tissus utilisés sont une baptiste de coton pour le tissu principal, tissu plutôt fin et fluide 

IMG_0020

IMG_0020

et de l'organdi de coton : tissu qui a de la tenue tout en étant transparent comme un voile,

sa rigidité est naturelle et ne nécessite pas d'empesage particulier , même après lavage .

 

 

IMG_0022

 

 

IMG_0023

IMG_0025

 

 

Les dentelles appliquées sur l'organdi révèlent tous leurs détails et sont ainsi mieux mises en valeur tout en bénéficiant de la solidité du tissu : étant moins solicitées, elles ne s'en conserveront que mieux .

Capture d’écran 2014-07-31 à 16

la marchande de dentelle, gabriel Gresly, musées des beaux arts de dijon 

les dentelles et broderies utilisées sont toutes anciennes : les rechercher nécessite de la régularité et de la persévérance, car malheureusement, on en trouve de moins en moins .

Capture d’écran 2014-07-31 à 16

les dentellières (carte postale fin XIX ème siècle)

 

Il en existe beaucoup de variétés, plus ou moins fines, plus ou moins sophistiquées, faites à la main, c'est à dire aux fuseaux ou à la machine, avec un fil très fin ou plus épais .

Les dentelles fines avec un fond clair (un peu comme du tulle) sont généralement du nord de la France, de Normandie, chantilly ...

Les dentelles plus épaisses sont généralement d'Auvergne . Les techniques sont similaires mais c'est l'épaisseur du fil qui diffère .

 

Les broderies sont également très variées, tant dans les motifs que l'exécution : on les trouve au bas des jupons, de chemises ou chemisiers, autour de mouchoirs, de linge de maison, de coiffe.

 

Après des nettoyages successifs, ces dentelles et broderies retrouvent leur blancheur, certes relatives mais il est quasi impossible de les retrouver aussi blanches que ce qu'on trouverait en mercerie  . Pour cette raison, le tissu utilisé est de couleur écru et non blanc azur car il y aurait alors un trop grand contraste de couleur entre les différents éléments de la robe . 

 

54698654

 


IMG_0021